MICRONUTRITION

Manger peut être considéré aujourd’hui dans les sociétés industrialisées comme l’acte le plus banal qui soit. Mais bien manger est devenu beaucoup plus complexe. 

Les denrées alimentaires abondent, mais paradoxalement, les études montrent que de nombreuses catégories de la population présentent des déficits nutritionnels.

A force d’industrialiser l’alimentation, d’user et d’abuser de plats tous préparés, le contenu de nos assiettes s’est fortement déséquilibré. Riche en certains nutriments, comme les graisses et les sucres, il s’est appauvri en d’autres composants essentiels, les micronutriments.

La micronutrition est la discipline qui s’intéresse aux micronutriments et à la façon dont l’organisme les utilise. Elle vise à dépister les déficits ou déséquilibres en micronutriments et à les corriger par une modification de l’alimentation et, si nécessaire, par une complémentation adaptée. 

Le concept de micronutrition repose sur une approche personnalisée complémentaire de la naturopathie dont l’un des piliers majeurs est l’alimentation.

Les besoins en micronutriments diffèrent selon les individus. Ils dépendent de facteurs constitutionnels propres à chacun, de facteurs environnementaux (pollution, tabac, alcool…) mais aussi de l’existence d’un état physiologique particulier (comme la grossesse) ou pathologique.

La médecine conventionnelle est essentiellement centrée sur une démarche curative. Elle prend en charge la maladie lorsqu’elle survient. Elle est en revanche mal adaptée à la prévention. 
Un traitement médical classique vise en effet, le plus souvent, à corriger une pathologie déclarée. Il en atténue les conséquences, les symptômes, mais sans pouvoir toujours agir sur l’origine du trouble. D’où ses limites.

La micronutrition individualisée :

  • constitue une démarche préventive des troubles et dysfonctionnements de l’organisme
  • permet une prise en charge complémentaire à la médecine classique en palliant certains effets indésirables des traitements ou en potentialisant leur action.

La micronutrition, tout comme la naturopathie, sont au cœur d’une vision de la santé plus intégrative

La micronutrition s’inscrit dans cette démarche. C’est une approche qui vise à compléter la médecine curative par une action préventive. Elle se base sur le fait que les troubles et pathologies qui peuvent survenir sont, au moins en partie, liés à l’existence de déficits ou de déséquilibres nutritionnels en micronutriments.

La restauration de ces déficits ou déséquilibres peut aider à prévenir la survenue des troubles ou, si la maladie est déjà installée, à améliorer l’efficacité d’un traitement médicamenteux.